Lors d'une commande sur le site de Kiko, je me suis laissée tenter par l'éponge naturelle Konjac. J'en avais vaguement entendu parler sur quelques blogs mais je ne savais pas trop de quoi il s'agissait. A 5,90€ la découverte, je ne prenais de toute façon pas trop de risques ! Et ma découverte fut belle !

100CANON

Pour faire simple, l'éponge se revendique "fabriquée avec 100 % de fibres naturelles, dérivée de la racine d'une plante japonaise appelée konjac" (utilisée en cuisine japonaise qui donne un aspect gélifié), et qui permet de nettoyer le visage efficacement et en profondeur. Mais je te déconseille de manger ton éponge !!! ;-)

En sortant l'objet du sachet, je trouve une éponge pré-humidifiée et moelleuse. Un peu gélatineuse au toucher mais douce... C'est assez indéscriptible comme sensation en fait !

Grâce à sa surface irrégulière et à la capacité de ses fibres naturelles à capturer l'eau et à la relâcher progressivement, l'éponge naturelle élimine les cellules mortes et l'excès de sébum par une action exfoliante efficace mais délicate.

Une fois démaquillée, je la passe sous l'eau et je fini mon démaquillage avec l'éponge. On peut l'utiliser avec un savon, pour émulsionner de l'huile démaquillante ou seule. Personnellement je préfère l'utiliser au naturel sans produit dessus.

Ma peau ne ressort pas rouge et je ressens comme une impression de décrassage profond. Ce que j'aime, c'est que l'éponge n'est pas gorgée d'eau à en dégouliner, du coup l'eau ne coule pas sur les mains. Parce que je l'avoue, ce que je déteste par dessus tout dans un démaquillage à l'eau, c'est d'en mettre partout, d'avoir le cou mouillé, etc... Et là, c'est juste parfait ! 

Cette éponge est adaptée à tous les types de peau, particulièrement aux peaux très grasses. Elle permet semble t'il de réduite l'excès de sébum et je confirme qu'après une semaine d'utilisation chaque soir, je sens que ma peau graisse moins, qu'elle est plus douce et saine.

Après utilisation, il faut bien la rincer. Il y a un petit cordon pratique qui permet de la suspendre pour la sécher après usage. Une fois sèche, elle va devenir un peu dure en surface, il suffit de la passer sous l'eau pour la rendre de nouveau moelleuse et douce.

Le seul bémol c'est sa durée de vie : 3 mois !

Mais ma Konjac, je l'aime !!!!